Open Access

Anthracnose de la mangue (Mangifera indica L.) en Côte d'Ivoire: Caractérisation de l'agent pathogène et efficacité in vitro et in vivo de deux· fongicides chimiques

YAH N'guettia Marie


Citation Style Language JSON Export

{
  "DOI": "10.5072/zenodo.361", 
  "abstract": "<p>En C&ocirc;te d&#39;Ivoire, l&#39;anthracnose est la deuxi&egrave;me cause majeure de rejet des mangues export&eacute;es apr&egrave;s celle caus&eacute;e par les mouches de fruits. L&#39;anthracnose occasionne ainsi des pertes &eacute;conomiques &eacute;normes. Deux esp&egrave;ces de <em>Colletotrichum </em>sont associ&eacute;es &agrave; l&#39; anthracnose de la mangue &agrave; travers le monde. En C&ocirc;te d&#39; Ivoire, les esp&egrave;ces associ&eacute;es &agrave; cette maladie sont peu connues. L&#39;objectif de ce travail est de contribuer &agrave; l&#39;am&eacute;lioration de la production de la mangue en C&ocirc;te d&#39; Ivoire &agrave; travers la caract&eacute;risation de l&#39;agent pathog&egrave;ne et son controle par l&#39;utilisation de fongicides. Des mangues matures ont &eacute;t&eacute; collect&eacute;es au champ, dans de la principale zone de culture et sur trois march&eacute;s de la ville d &#39; Abidjan en vue d&#39;une part, d&#39; &eacute;tudier la symptomatologie, l&#39;incidence et la s&eacute;v&eacute;rit&eacute; de l&#39;anthracnose, et d&#39;autre part d&#39; isoler et caract&eacute;riser l&#39; agent causal. L&#39; efficacit&eacute; de deux fongicides (Mirage et Callomil) a &eacute;t&eacute; test&eacute;e in vitro et in vivo sur les souches pathog&egrave;nes de <em>Colletotrichum</em>. Les r&eacute;sultats ont montr&eacute; la pr&eacute;sence de sympt&ocirc;mes caract&eacute;ristiques de l&#39;anthracnose sur les fruits des diff&eacute;rents march&eacute;s et ceux en provenance des champs. L&#39;incidence et la s&eacute;v&eacute;rit&eacute; de la maladie a vari&eacute; d&#39; une zone de production &agrave; une autre. Sur les cinq localit&eacute;s &eacute;chantillonn&eacute;es en 2010, les sympt&ocirc;mes de l&#39;anthracnose ont &eacute;t&eacute; observ&eacute;s seulement &agrave; Ferkess&eacute;dougou et &agrave; Odienn&eacute; avec des incidences respectives de 24 et 26 %. Cependant &agrave; Korhogo, Sin&eacute;matiali et Napi&eacute;, l&#39;incidence de la maladie a &eacute;t&eacute; de O % .C. <em>gloeosporioides</em> avec des colonies de coloration blanche &agrave; grise et des conidies cylindriques et une esp&egrave;ce non identifi&eacute;e de Colletotrichum avec des colonies de coloration jaune et rose et des conidies incurv&eacute;es ont &eacute;t&eacute; associ&eacute;s aux sympt&ocirc;mes. Le test de pathog&eacute;nicit&eacute; a montr&eacute; que seul C. gloeosporioides est capable d&#39; induire des sympt&ocirc;mes de l&#39;anthracnose avec des l&eacute;sions sur 100 % des mangues inocul&eacute;es avec une variabilit&eacute; du pouvoir pathog&egrave;ne des souches d&#39; une m&ecirc;me zone. L&#39; identification mol&eacute;culaire r&eacute;alis&eacute;e &agrave; travers la PCR avec les amorces sp&eacute;cifiques 1TS4 I Cglnt pour C.<em>gloeosporioides </em>et ITS4 I Calot pour C. <em>acutatum</em> a montr&eacute; que C. <em>gloeosporioides</em> est responsable des sympt&ocirc;mes observ&eacute;s. L&#39;analyse des s&eacute;quences de la r&eacute;gion ITS de I&#39; ADN ribosomal a confirm&eacute; l&#39;identit&eacute; des souches &eacute;tudi&eacute;e &agrave;<em> Colletotrichum gloeosporioides</em> avec les souches de r&eacute;f&eacute;rence de GenBank. Des essais r&eacute;aHs&eacute;s avec deux fongicides (Mirage et Callomil) in vitro et in vivo ont montr&eacute; une inhibition de 100 % pour le Mirage, tandis que pour le Callomil, cette inhibition a vari&eacute; selon les doses. Le Mirage et le Callomil sont efficaces pour le contr&ocirc;le in vitro et in vivo de C.<em>gloeosporioides.</em></p>", 
  "author": [
    {
      "family": "YAH N'guettia Marie"
    }
  ], 
  "id": "361", 
  "issued": {
    "date-parts": [
      [
        2015, 
        6, 
        5
      ]
    ]
  }, 
  "language": "fra", 
  "note": "171p.\nIll.", 
  "title": "Anthracnose de la mangue (Mangifera indica L.) en C\u00f4te d'Ivoire: Caract\u00e9risation de l'agent pathog\u00e8ne et efficacit\u00e9 in vitro et in vivo de deux\u00b7 fongicides chimiques", 
  "type": "thesis"
}

Share

Cite as