Open Access

Caracterisation de la microflore ferment aire symbiote du tube digestif des termites Macrotermes subhyalinus et Macrotermes bellicosus

YORO, Thierry Dezay

Thesis supervisor(s)

NEVRY-KOFFI A. Rose; KOUASSI, Koffi II Nazaire

Cette étude s'inscrit dans le cadre de la recherche de nouvelles sources de microorganismes fermentaires. Elle a été conduite, dans le but de disposer d'une base de données sur la diversité de la microflore fermentaire symbiote du tube digestif des termites et d'établir leur profil technologique. Un total de 30 échantillons (600 insectes) issus des trois castes des deux espèces de termite ont fait l'objet de cette étude. L'identification des souches a été effectuée grâce à des méthodes phénotypiques et celles de la biologie moléculaire (PCR).Ce travail a montré une diversité et une charge importante de la microflore du tube digestif des termites étudiés. La méthode phénotypique a permis d'identifier trois genres de bactéries lactiques à savoir, Lactococcus, lactobacillus et Pediococcus repartis en sept espèces que sont : Pediococcus pentosaceus, Pediococcus sp., lactobacillus brevis, Lactobacil/us p/antarum, lacrococcw, raffinolactis, lactobacilius pentosus et lactobacillus curvatus subsp curvatus . Quant à la caractérisation génotypique elle a montré la présence de deux genres que sont Lactobacillus et Pediococcus repartis en six espèces de bactéries lactiques : lactobacillus brevis, lactobacillus fermentum, lactbacillus plantarum, Pediococcus acidilactici, Pediococcus pentosaceus et Pediococcus sp. Deux genres de levures repartis en sept espèces ont été identifiés par la méthode phénotypique tandis que trois genres que sont Candida, Pichia et lssatchenkia ont été identifiés par les méthodes génotypiques ont été repartis en trois espèces : C. tropicalis, Pi. Kudriavzevii et I.orientalis. Les températures de croissance les plus favorables ont été de 30; 37 et 45°C pour les bactéries lactiques, 30 et 37°C pour les levures. Les pH 6,5 et 9 ont permis une croissance abondante des espèces identiées. Les différentes espèces étudiées n'ont pas été capables de se développer en présence de 100/o de NaCI. Les acides organiques les plus produits étaient l'acide citrique (5,77 g/L) et l'acide Lactique (5,2 g/L}. Les espèces fermentaires identifiées étaient capables de croître soit en présence de l'amidon, de la cellulose et du xylane comme seule source de carbone. La méthode de diffusion a permis de montrer que les bactéries lactiques possèdent une activité antibactérienne avec des diamètres d'inhibition allant de 4 à 18,5 mm selon les espèces. Cette étude a permis de réaliser une collection de bactéries lactiques et de levures pouvant être considérée comme un « vivier » de germes fermentaires ayant des aptitudes exploitables dans le domaine biotechnologique et pouvant également servir de probiotiques.

 

Files (41.3 MB)
Name Size
NUM5_UNIVERSITE_NANGUI__090318_152949_1.pdf
md5:f63f8205675de77320db92676696d232
41.3 MB Download

Share

Cite as